Accéder au contenu principal

Les Femmes au Rotary

LES FEMMES AU ROTARY

 Depuis la décision de justice décisive en 1987, les femmes tiennent une place essentielle au Rotary.


La décision de 1989 du Conseil de législation d'admettre les femmes au sein des Rotary clubs est un tournant dans l'histoire du Rotary.
« Chers représentants, je tiens à vous rappeller que le monde en 1989 est très différent de celui de 1905. Je crois sincèrement que le Rotary doit s'adapter à cette nouvelle réalité », déclarait Frank J. Devlyn, qui allait devenir le président 2000-2001 du Rotary.
Le vote fut le résultat de plusieurs décennies d'efforts d'hommes et de femmes du monde entier en faveur de l'admission des femmes au sein des Rotary clubs et survint après plusieurs votes serrés lors de Conseils de législation précédents.
La réponse à cette décision fut massive. En juin 1990, le nombre de femmes au Rotary était passé à plus de 20 000 et en 2010, elles étaient près de 200 000.

Chronologie

1950

Un projet d'amendement demandant le retrait du mot homme des statuts types du Rotary club est proposé par un Rotary club indien à la réunion du Conseil de législation lors de la convention du Rotary en 1950.

1964

Le programme du Conseil de législation contient un projet d'amendement proposé par un Rotary club de Ceylan (aujourd'hui Sri Lanka) visant à autoriser l'admission des femmes au sein de Rotary clubs. Les délégués votent son retrait tout comme celui de deux autres projets de résolution visant à permettre aux femmes d'être membre d'honneur.

1972

Les femmes commençant à occuper des postes élevés dans leur profession, de plus en plus de clubs font du lobbying pour qu'elles puissent devenir membres. Au Conseil de législation 1972, un Rotary club américain propose l'admission des femmes au Rotary.

1977

Trois projets visant à admettre les femmes dans l'effectif des clubs sont soumis pour considération au Conseil de législation 1977. Un club brésilien propose que les femmes puissent être admises comme membres d'honneur.
Le Rotary club de Duarte (États-Unis) admet les femmes dans son effectif en violation des statuts du Rotary International et des statuts types du Rotary club. Cette violation entraine sa radiation du Rotary International en mars 1978. Il ne sera réadmis qu'en septembre 1986.

1980

Le conseil d'administration du Rotary et les Rotary clubs d'Inde, de Suède, de Suisse et des États-Unis soumettent une proposition d'amendement demandant que soit retirée de tous les documents constitutionnels du Rotary toute référence désignant les membres comme des personnes de sexe masculin.

1983-1986

Lors du procès intenté par le club de Duarte en 1983, la Cour Supérieure de Californie rend un verdict en faveur du Rotary International, confirmant que le genre est un critère d'appartenance au sein des Rotary clubs de Californie. En 1986, la Cour d'appel de Californie inverse la décision, empêchant l'application de cette disposition en Californie. La Court Suprême de Californie refuse d'entendre le cas et l'envoie en appel devant la Cour Suprême des États-Unis.

1987

Le 4 mai, les juges de la Cour Suprême des États-Unis décident que les Rotary clubs ne pouvaient pas faire de discrimination sexuelle dans leur recrutement. Le Rotary autorise les Rotary clubs des États-Unis à admettre des femmes qualifiées dans leur effectif.
Le Rotary club de Marin Sunrise (Californie), créé le 28 mai, est le premier club à accueillir des femmes dans son effectif après le jugement rendu par la Cour Suprême. Mme Sylvia Whitlock du Rotary club de Duarte (Californie) devient la première femme présidente de club.

1988

En novembre, le conseil d'administration du Rotary autorise les Rotary clubs canadiens à admettre des femmes dans leurs effectifs, sur la base d'une loi canadienne similaire à celle confirmée par la Cour Suprême des États-Unis.

1989

Lors du premier Conseil de législation suivant la décision de 1987, les délégués votent l'élimination de la clause réservant uniquement aux hommes l'accès aux clubs. Les femmes sont désormais les bienvenues dans les Rotary clubs du monde entier.

1990

En juin, on compte près de 20 200 femmes dans les rangs du Rotary. paru dansThe Rotarian (en anglais).

1995

En juillet, huit femmes deviennent gouverneurs, les premières à occuper ce rôle : Mimi Altman, Gilda Chirafisi, Janet W. Holland, Reba F. Lovrien, Virginia B. Nordby, Donna J. Rapp, Anne Robertson et Olive P. Scott.

2005

Mme Carolyn E. Jones devient la première femme nommée au Conseil d'administration de la Fondation Rotary.

2008

Mme Catherine Noyer-Riveau devient la première femme nommée au Conseil d'administration du Rotary International.

2010

Il y a près de 200 000 femmes dans les Rotary clubs du monde entier et de plus en plus deviennent gouverneurs de district.

2012

Elizabeth S. Demaray devient la première trésorière du Rotary International.

2013

Anne L. Matthews devient la première vice-présidente du Rotary International
Explorez 
Consultez 


Avec 20% de son effectif, les Femmes sont présentes et actives au sein de notre Club. Quatre d'entre elles ont assuré ou assurent la présidence depuis ces cinq dernières années.


2011-2012  MireilleTILLY
2012-2013  Christine ALEXANDRE
2014-2015 Jocelyne BREUZIN
2015-2016 Ghislaine BERTRAND





BRAVO et MERCI pour leur ENGAGEMENT.






 

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Echange de Fanion avec Villeneuve-lès-Avignon...

Jocelyne Breuzin, première "Femme Rotarienne" au sein de notre Club, fut aussi la marraine de notre ami Didier Giovannini, Directeur d'Enedis, qui a l'issue de sa carrière professionnelle , a rejoint sa belle région d'Avignon.  Rotarien dans l'âme, Didier n'a pas tardé à rejoindre un autre club, celui de Villeneuve-lès-Avignon. Et c'est à l'occasion de son intronisation qu'il invitait sa marraine, Jocelyne. Cette présence fut d'autant plus remarquable que ce club ne compte pas à ce jour de femmes dans ses rangs. Ce fut bien sûr, l'occasion d'un échange de fanions et c'est ainsi qu' hier soir, Jocelyne nous présentait le fanion du Club de Villeneuve-lès-Avignon.   

Bienvenue à Pascale !

Le lundi 2 avril, notre club recevait Florence Chaumette, Présidente du Club Châteauroux Doyen, Philippe Simonet, membre, et Bruno Pierry, Président du Club Châteauroux George Sand. Ce fut l'occasion de leur faire découvrir nos différentes actions et d'échanger le temps d'un dîner. Nous avons aussi sceller la fusion de nos 3 clubs (poisson d'avril !!). Cette soirée fut aussi un beau moment puisque le club a accueilli une nouvelle membre en la personne de Pascale Phal, directrice de la Banque de France à Châteauroux. Marc Dufond, son parrain a ainsi retracé son parcours et ses passions. Une belle soirée !

Remise de la voiture et des dons

Samedi avait lieu la remise du lot de notre action "Ma Voiture pour 1 €" chez notre partenaire Soli. L'heureux gagnant a pu repartir avec son lot, une FIAT 500 neuve. Ce fut l'occasion aussi de remettre les dons aux différents bénéficiaires décidés par notre club : - 4 000 € pour l'association Un cadeau, des sourires qui offre chaque année des jouets aux enfants se rendant au Centre Hospitalier de Châteauroux - 3 000 € pour l'association Tous Unis pour Ambre qui a pour but de financer une lourde opération de la petite Ambre à Barcelone - 2 100 € pour Hondi'cap Foot - 400 € pour aider à financer un fauteuil roulant plus autonome pour un petit garçon d'une famille de Coings. Ces moments montrent bien l'objectif du Rotary International, " Servir d'abord ". Encore un grand merci à l'ensemble de nos partenaires de nous faire confiance dans cette action.