Accéder au contenu principal

Polio : un an sans nouveau cas de souche sauvage au Nigeria

Polio : un an sans nouveau cas de souche sauvage au Nigeria

Le dernier cas de polio de souche sauvage a été signalé au Nigeria le 24 juillet 2014 dans l'État de Kano au Nord du pays. Aujourd'hui marque donc une année sans nouveau cas de ce type et le pays est sur le point d'éradiquer cette maladie invalidante. Si aucun nouveau cas n'est signalé dans les prochaines semaines, l'Organisation mondiale de la Santé pourrait même retirer le Nigeria de la liste des pays endémiques, n'y laissant plus que l'Afghanistan et le Pakistan.
Le Nigeria est le dernier pays endémique en Afrique et c'est une autre année sans polio que nous célébrerons le 11 août, mais cette fois-ci dans tout le continent.
« Les Rotariens du monde entier peuvent être fiers de cet accomplissement », a déclaré le président du Rotary K.R. Ravindran. « Nous avons écrit une page d'histoire et placé l'Afrique sur la voie d'un avenir exempt de polio. Mais nous n'avons pas encore atteint notre objectif d'éradication de la polio dans le monde. Continuer de collecter des fonds et de sensibiliser l'opinion publique et les gouvernements est donc plus important que jamais. »
Les progrès réalisés au Nigeria ont été rendus possibles par de nombreuses mesures, notamment un financement local et international, la mobilisation de milliers de travailleurs de santé et de nouvelles stratégies qui ont permis de vacciner les enfants qui n'avaient pas pût l'être jusqu'à présent en raison de problèmes de sécurité dans le Nord du pays.
« L'engagement du Rotary est la principale raison de ce récent succès au Nigeria », explique quant à lui le Dr Tunji Funsho, président de la commission PolioPlus du Rotary au Nigeria. « Nous avons su convaincre les dirigeants politiques de se rallier à notre cause et d'y apporter des moyens financier et humains ». Le Nigeria a en effet augmenté son soutien à l'éradication de la polio tous les ans depuis 2012, jusqu'à lui allouer 80 millions de dollars cette année. M. Funsho reconnaît aussi l'importance du soutien des chefs religieux qui ont soutenu les efforts de vaccination auprès des familles de leurs communautés.
Malgré cet événement historique au Nigeria, les experts de santé restent prudents et ne déclarent pas victoire. Afin de prévenir toute résurgence de la maladie, les partenaires de l' doivent renforcer les vaccinations de routine, particulièrement dans les zones difficiles d'accès, et les activités de surveillance. Si aucun nouveau cas de polio n'est signalé dans les deux prochaines années au Nigeria, l'Afrique toute entière pourra être officiellement déclarée exempte de polio.
« Le virus peut toujours se propager des pays endémiques aux régions qui n'ont plus connu la polio depuis des années », rappelle M. Funsho. « Il est donc important de conserver un taux de vaccination d'au moins 90 % au Nigeria. »
La Syrie a en effet récemment connu une épidémie qui a produit 35 cas de polio signalés en décembre 2013, alors que le pays n'avait plus connu de cas depuis 1999. La vaccination reste donc impérative pour éviter que l'histoire ne se répète au Nigeria. En juin, le Rotary a donc débloqué 19 millions de dollars pour appuyer les efforts d'éradication en Afrique, dont près de 10 millions ont été affectés au Nigeria. Depuis le lancement du programme PolioPlus en 1985, les contributions du Rotary dépassent 1,4 milliard de dollars.
« Nous n'avons jamais été aussi près d'éradiquer la polio au Nigeria et dans le monde, mais il ne faut pas crier victoire trop tôt, » rappelle M. Funsho. « Il nous reste beaucoup de travail à accomplir avant que l'OMS puisse certifier que le Nigeria et l'Afrique sont exempts de polio. »




Actualités du Rotary

24-Jul-2015

https://vimeo.com/133561699During the "mop up" phase of an immunization campaign, vaccinators in Maiduguri, Nigeria, look for children who were previously missed.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Echange de Fanion avec Villeneuve-lès-Avignon...

Jocelyne Breuzin, première "Femme Rotarienne" au sein de notre Club, fut aussi la marraine de notre ami Didier Giovannini, Directeur d'Enedis, qui a l'issue de sa carrière professionnelle , a rejoint sa belle région d'Avignon.  Rotarien dans l'âme, Didier n'a pas tardé à rejoindre un autre club, celui de Villeneuve-lès-Avignon. Et c'est à l'occasion de son intronisation qu'il invitait sa marraine, Jocelyne. Cette présence fut d'autant plus remarquable que ce club ne compte pas à ce jour de femmes dans ses rangs. Ce fut bien sûr, l'occasion d'un échange de fanions et c'est ainsi qu' hier soir, Jocelyne nous présentait le fanion du Club de Villeneuve-lès-Avignon.   

Bienvenue à Pascale !

Le lundi 2 avril, notre club recevait Florence Chaumette, Présidente du Club Châteauroux Doyen, Philippe Simonet, membre, et Bruno Pierry, Président du Club Châteauroux George Sand. Ce fut l'occasion de leur faire découvrir nos différentes actions et d'échanger le temps d'un dîner. Nous avons aussi sceller la fusion de nos 3 clubs (poisson d'avril !!). Cette soirée fut aussi un beau moment puisque le club a accueilli une nouvelle membre en la personne de Pascale Phal, directrice de la Banque de France à Châteauroux. Marc Dufond, son parrain a ainsi retracé son parcours et ses passions. Une belle soirée !

Remise de la voiture et des dons

Samedi avait lieu la remise du lot de notre action "Ma Voiture pour 1 €" chez notre partenaire Soli. L'heureux gagnant a pu repartir avec son lot, une FIAT 500 neuve. Ce fut l'occasion aussi de remettre les dons aux différents bénéficiaires décidés par notre club : - 4 000 € pour l'association Un cadeau, des sourires qui offre chaque année des jouets aux enfants se rendant au Centre Hospitalier de Châteauroux - 3 000 € pour l'association Tous Unis pour Ambre qui a pour but de financer une lourde opération de la petite Ambre à Barcelone - 2 100 € pour Hondi'cap Foot - 400 € pour aider à financer un fauteuil roulant plus autonome pour un petit garçon d'une famille de Coings. Ces moments montrent bien l'objectif du Rotary International, " Servir d'abord ". Encore un grand merci à l'ensemble de nos partenaires de nous faire confiance dans cette action.