jeudi 20 octobre 2016

Le Club visite une "Jeune Pousse"

Au contact de la vie économique locale

Le Club Rotary est un groupe de Professionnels qui partagent des valeurs de Tolérance de Solidarité et d'Humanité et qui ambitionnent de mettre à la disposition de ceux qui en ont besoin, leurs propres compétences. On peut parler de démarche "PRO BONO" ou bénévolat de compétences.

Ceci nécessite de rester à l'écoute de la société qui nous entoure et de comprendre ses évolutions souvent structurantes comme celle de la digitalisation.

C'est l'objet des conférences et des visites d'entreprises programmées tout au long de l'année.

Lundi dernier , nous étions accueillis par Quentin Chevalier, jeune ingénieur aéronautique qui vient de créer son entreprise, un laboratoire d'essais feu pour les équipements aéronautiques.

 Quentin est originaire du Loiret et après une école d’ingénieur, il a présenté un master de management industriel.

Sur le site de l’aéroport de Châteauroux-Déols, il a installé son laboratoire d’essais au feu, particulièrement destiné – pour le moment – aux entreprises du domaine aéronautique.

 Reconnu par le COFRAC (Comité Français d’Accréditation) depuis 1 mois, il peut désormais, grâce à cette reconnaissance, envisager de travailler avec des sociétés étrangères. Revers de la médaille : le COFRAC impose un audit tous les ans pendant 4 ans puis un tous les 3 ans


 A la question « Financement », Quentin reconnait ne pas avoir eu de problème pour couvrir les 130 000 € nécessaires au démarrage de son entreprise.
Il a recours à une digitalisation maximale qui lui permet de pratiquer des tarifs extrêmement concurrentiels. Un même test qui , aux USA, est facturé 80$, vaut en France entre 170 et 300 €. InisLab demandera – pour les sociétés traitant de gros volumes – 60 €.
Son principal client : Airbus et tous les sous-traitants inhérents à la firme.
La visite du laboratoire avec ses machines bien complexes d’essais au feu pour l’une et calculant –entre autres !- les émanations de gaz, pour l’autre, ont particulièrement intéressé les rotariens présents.





Un grand merci à Quentin pour ce partage positif et réconfortant sur les opportunités locales sous réserve d'une complète appropriation des atouts du digital.


Ceci renvoie en amont sur l'adaptation de notre formation à ces nouvelles technologies.



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire