mardi 30 août 2016

L'eau et l'assainissement, l'une des 6 priorités stratégiques du Rotary

De l’amour de la bière aux actions dans le domaine de l’eau

 

 Les festivals sur le thème de la bière favorisent la camaraderie. Lorsque les participants essaient de nouvelles bières, ils échangent leurs impressions et passent un bon moment. Les fondateurs de Beers Rotarians Enjoy Worldwide ont une liste de tous les festivals sponsorisés par des Rotary clubs.

Lorsque vous vous asseyez à la terrasse d'un café pour apprécier une bière bien fraîche, vous ne pensez sûrement pas à son ingrédient principal : l'eau. Or il se trouve que 3 000 enfants meurent chaque jour de maladies causées par une eau insalubre.
Un groupe de Rotariens ne se contente pas d'y penser, il passe à l'action.
L' organise des événements dans le monde entier pour lever des centaines de milliers de dollars qui sont alloués aux efforts du Rotary en matière d'eau, d'assainissement et d'hygiène.
Les Amicales du Rotary, comme BREW, permettent aux Rotariens qui partagent une passion ou une expertise de se retrouver autour d'activités et d'actions. Les dirigeants de BREW ont rapidement réalisé que la relation entre la bière et l'eau pouvait être mise à profit.
« L'eau est essentielle à la bière », rappelle Moses Aryee, ancien président du Rotary club d'Accra (Ghana) et co-président de BREW. « Et nous avons une approche globale car la bière est une boisson présente dans le monde entier. »
Les membres de l'Amicale se sont donc rapprochés de ceux de l' pour identifier des actions dans le domaine de l'eau qui pourrait être financées en utilisant 25 % des cotisations. Ils ont aussi contacté les principaux brasseurs pour obtenir leur soutien, en suivant l'exemple de Stella Artois qui a donné 1,2 million de dollars à l'organisation .
Ces actions peuvent réellement améliorer les conditions de vie de certaines populations. Tous les jours, 8 000 personnes meurent en effet de maladies d'origine hydrique. Dans de nombreux pays, les femmes consacrent aussi plusieurs heures par jour à la collecte de l'eau alors qu'elles pourraient s'occuper de leur famille, générer des revenus ou contribuer de diverses manières à la société.

Une organisation bien huilée

L'Amicale a été créée en 2014 par Moses Aryee et Steven Lack, membre du Rotary club de Pleasant Hill en Californie, qui arrivèrent à la même conclusion en même temps : la bière favorise la camaraderie, ce qui fait l'attrait du Rotary, et rassembler des gens autour d'une même passion peut leur permettre de faire de bonnes actions.
En plus de tout cela, l'Amicale aide ses membres à organiser des festivals qui attirent des participants plus jeunes et permettent de lever des fonds supplémentaires. Ils suivent pour cela un plan relativement simple :
  • Approcher une ou deux microbrasserie qui pourra donner gratuitement de la bière
  • Proposer de la nourriture
  • Engager des musiciens
  • Planter une tente
« La microbrasserie est devenue une industrie importante et c'est une bonne façon de capitaliser là-dessus », affirme Steven Lack qui souligne toutefois que ces festival ne sont pas des beuveries.
Le festival State of Jefferson Brew Fest, organisé à Dunsmuir en Californie, a par exemple attiré 1 500 personnes et permis de collecter 15 000 dollars l'an dernier. Ce fut une telle réussite que le Rotary club local a ajouté de nouvelles activités cette année et pense déjà à l'organiser sur deux jours l'an prochain.

Bon pour le moral du club

Un Amicale comme celle-ci est également un excellent moyen de redynamiser un club. Lorsque Lenie Jordan, président du Rotary club de Franklin (États-Unis) et propriétaire d'une brasserie, a entendu parler de l'Amicale, il a incité 20 membres de son club à s'inscrire. C'était pour lui une parfaite opportunité de se réunir dans une ambiance plus conviviale, voire de recruter des nouveaux membres. Et ça marche.
Enfin, cette convivialité permet de nouer des contacts internationaux. C'est ainsi qu'une soixantaine de membres de BREW de Russie, d'Amérique du Sud, d'Australie, du Japon, d'Inde, d'Europe, d'Afrique et d'Amérique du Nord se sont retrouvés à Séoul en marge de la convention du Rotary. Et Steven Lack travaille déjà à une visite de brasseries durant la convention d'Atlanta en juin 2017.
« Il y a de nombreuses microbrasseries à travers la ville et certaines sont mêmes gérées par des Rotariens, confie-t-il. On espère aussi pouvoir servir des pressions sur notre stand à la Maison de l'amitié, donc n'oubliez pas de venir nous voir. »
24-Aug-2016

 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire