mercredi 1 juin 2016

Convention 2016 du Rotary

Convention 2016 du Rotary : la Fondation Rotary à l'honneur

 

 

Dans son discours mardi 31 mai à la convention 2016 du Rotary,  Ray Klinginsmith a déclaré que la Fondation Rotary n’avais jamais été aussi forte qu’aujourd’hui. Forte de la générosité des membres du Rotary et de programmes tels que PolioPlus ou les Centres du Rotary pour la paix, il a expliqué que le travail remarquable de la Fondation devenait plus visible, comme le prouve le et où la Fondation est classé parmi les 10 organisations qui ont changé le monde en 2015.    
M. Klinginsmith a également indiqué que 269 millions de dollars avaient été versés à la Fondation sous la forme de dons l’année dernière. Afin de célébrer en 2017 le , il a demandé aux membres du Rotary to contribuer en 2016/2017 à hauteur de  .   
David Forward, l’auteur du livre ,  s’est également adressé aux participants à la convention en compagnie d’autres dirigeants rotariens, parmi lesquelles Stephanie Urchick, présente de la commission du centenaire de la Fondation, qui a communiqué quatre objectifs pour 2017/2018 : 
  • Sensibiliser les membres et le public au travail du Rotary et de sa Fondation
  • Souligner nos réussites
  • Organiser des évènements pour célébrer le centenaire de la Fondation au niveau local et lors de manifestations rotariennes
  • Générer davantage de dons en faveur de la Fondation

L’actualité de la polio

Rebecca Martin, directrice Santé internationale au centre américain de contrôle et de prévention des maladies, a salué les réussites notoires de la Fondation Rotary dans le domaine de l’éradication de la polio.
Elle a rappelé que l’année dernière, l’Organisation ondiale de la Santé (O.M.S.) a déclaré le Nigéria – alors le dernier pays endémique en Afrique – exempt de la polio et que le continent Africain était sur le point de franchir le 11 août deux ans sans aucun cas de polio de souche non-vaccinale déclaré.
Malgré les avancées récentes, des défis persistent encore. « Avec le virus sauvage encore en circulation en Afghanistan et au Pakistan, nous ne sommes pas à l’abri d’une épidémie mondiale », a-t-elle précisé. « Nous devons renforcer notre capacité à détecter tous les types de virus et à réduire les risques d’épidémies au travers de campagnes de vaccination, d’activités de plaidoyer soutenues auprès des gouvernements et des bailleurs de fonds, sans oublier le mise en œuvre de suivi efficace. »  
Des progrès importants sont constatés cette année dans les deux pays encore polio endémiques. Selon Mme Martin, 16 cas de souche non vaccinale ont été enregistrés en Afghanistan et au Pakistan en 2016, en réduction de 25 % par rapport à la même période l’année dernière.
« Notre coopération avec les gouvernements de ces deux pays s’est renforcée à tous les niveaux », a-t-elle ajouté. « Les enfants sont vaccinés à la frontière entre les deux pays et les données de surveillance sont partagées. Cette stratégie permettra à l’Afghanistan et au Pakistan d’obtenir leur statut Exempt de la polio de l’O.M.S. »

H.S. Riseley, président-nommé du Rotary

Lors de la séance administrative de mardi après-midi,  K.R. Ravindran et John Hewko, respectivement président et secrétaire général du Rotary, ont supervisé l’élection des administrateurs et gouverneurs 2017/2018.  
H.S. Riseley a été confirmé à l’unanimité par les délègues votants président du Rotary 2017/2018 et prendra ses fonctions le 1er juillet 2017.  Dans son rapport à la convention, John Hewko a évoqué le renforcement de la marque Rotary, la croissance de l’effectif, le soutien à la Fondation et le développement des partenariats.
« Les partenariats mis en place dans le cadre de l’éradication de la polio doivent nous servir de modèle pour nos prochaines initiatives. », a-t-il expliqué. « C’est pourquoi le conseil d’administration du Rotary a émis une directive demandant que l’on lance de nouveaux partenariats dans le cadre de nos axes stratégiques. »
M. Hewko a souligné le partenariat établi avec USAID, l’agence américaine pour le développement international, où l’expertise technique de cette dernière vient compléter notre réseau de bénévoles de terrain, un partenariat qui vise à améliore l’accès à l’eau potable et à l’assainissement.
Le Rotary a commencé l’année 2015/2016 avec le second nombre de membres le plus important de son histoire et pour John Hewko, s’ils veulent établir un nouveau record en termes d’effectif, les membres du Rotary devront fournir un effort spécial pour recruter de nouveaux membres
« Faites preuve de créativité pour recruter des nouveaux membres et impliquez les membres actuels », a-t-il conclu. « Sans de nouveaux membres, le Rotary est voué à disparaître. Et sans la Fondation Rotary, le Rotary ne serait pas  le grand mouvement qu’il est aujourd’hui. »
31-May-2016
 
 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire