Accéder au contenu principal

La lutte contre le Sida progresse au Libéria

La lutte contre le sida progresse au Liberia 

Au Liberia, des travailleurs de santé assistent à un atelier animé par des membres du Rotary sur de nouvelles techniques pour traiter des femmes enceintes atteintes du sida.

Rich Casey
 
Une équipe de formation professionnelle déployée au Liberia illustre les chances de succès dans la lutte contre le sida. « Des enfants de mères sidéennes ne seraient pas là aujourd'hui sans cette formation », affirme Elizabeth Mulbah, membre du Rotary club de Sinkor à Monrovia, la capitale du pays, qui a fait une présentation sur le sida à des praticiens durant l'atelier de cinq jours animé par une équipe de formation professionnelle venue en 2012.
L'équipe était composée de membres du projet  en Californie, du Rotary club de Sinkor, de l'hôpital catholique Saint Joseph à Monrovia, de l'organisation Global Strategies for HIV Prevention et du Centre d'information sur le sida de l'université de Californie à San Francisco. Son but était de développer les services de soins maternels dans le cadre de la lutte contre le sida et d'améliorer la qualité des soins dans les dispensaires libériens.
Une soixantaine de travailleurs de santé de Monrovia et des environs ont découvert des techniques pour empêcher la transmission du VIH de la mère à l'enfant et appris à mieux diagnostiquer et traiter les femmes infectées. L'équipe leur a également expliqué comment transmettre l'information à leurs collègues.
Elizabeth Mulbah explique que la technologie a joué un rôle crucial pour obtenir des résultats. Des présentations PowerPoint et un laboratoire informatique ont été utilisés pour faire passer efficacement les messages et des clés USB contenant d'importantes informations sur le sida ont été distribuées aux participants. « Ils ont mis en pratique ces connaissances dans leurs dispensaires, notamment en organisant des séances pour les femmes enceintes », ajoute-t-elle. 
Rich Casey, président du projet Los Altos Rotary AIDS, avait apporté des ordinateurs pour la formation. Malheureusement, tous, sauf un, ont été dérobés par un groupe de voleurs ayant déjoué l'attention des vigiles gardant le camp dans lequel l'équipe dormait. Cela n'a pas empêché la formation d'être dispensée avec succès. La mesure de ce succès a pu être établie en faisant passer aux participants un test de connaissances avant et à l'issue de la formation. 
Selon Elizabeth Mulbah, le travail réalisé s'est également traduit par un nombre croissant de femmes bénéficiant de soins prénataux, par de plus en plus de maris accompagnant leur femme au dispensaire et par une augmentation des visites de suivi des victimes du sida.
Rich Casey est particulièrement satisfait de l'esprit de coopération qui a animé les différents organismes ayant pris part à l'action notamment en consacrant une année entière à sa préparation en vue d'obtenir les meilleurs résultats possibles. « C'est un bel exemple de collaboration entre le Rotary et d'autres organisations », estime-t-il.
Le dernier jour de l'atelier, Elizabeth Mulbah a distribué des certificats aux participants. « Je me sens tellement reconnaissante, déclare-t-elle. Les femmes atteintes du sida vont désormais pouvoir bénéficier d'une meilleure qualité de soins et leurs futurs enfants n'ont plus à craindre le spectre du sida. »
L'importance de telles actions sera encore une fois soulignée durant la Journée mondiale contre le sida le 1er décembre. Selon les Nations unies, environ 2 000 Libériens sont morts du sida en 2014 et environ 33 000 personnes sur les 4,3 millions d'habitants que compte le pays ont été infectées par le VIH. La majorité d'entre elles vivent dans des zones urbaines comme Monrovia.
Suite aux succès enregistrés en 2012, Rich Casey a travaillé à l'obtention d'une subvention mondiale de la Fondation Rotary de 192 500 dollars pour étendre cette action à d'autres régions du Liberia. L'épidémie du virus Ebola a toutefois retardé la mise en œuvre de cette nouvelle action qui est maintenant finalement en cours.
Comment faire une demande de 
Actualités du Rotary
1-Dec-2015
 

 

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Echange de Fanion avec Villeneuve-lès-Avignon...

Jocelyne Breuzin, première "Femme Rotarienne" au sein de notre Club, fut aussi la marraine de notre ami Didier Giovannini, Directeur d'Enedis, qui a l'issue de sa carrière professionnelle , a rejoint sa belle région d'Avignon.  Rotarien dans l'âme, Didier n'a pas tardé à rejoindre un autre club, celui de Villeneuve-lès-Avignon. Et c'est à l'occasion de son intronisation qu'il invitait sa marraine, Jocelyne. Cette présence fut d'autant plus remarquable que ce club ne compte pas à ce jour de femmes dans ses rangs. Ce fut bien sûr, l'occasion d'un échange de fanions et c'est ainsi qu' hier soir, Jocelyne nous présentait le fanion du Club de Villeneuve-lès-Avignon.   

Bienvenue à Pascale !

Le lundi 2 avril, notre club recevait Florence Chaumette, Présidente du Club Châteauroux Doyen, Philippe Simonet, membre, et Bruno Pierry, Président du Club Châteauroux George Sand. Ce fut l'occasion de leur faire découvrir nos différentes actions et d'échanger le temps d'un dîner. Nous avons aussi sceller la fusion de nos 3 clubs (poisson d'avril !!). Cette soirée fut aussi un beau moment puisque le club a accueilli une nouvelle membre en la personne de Pascale Phal, directrice de la Banque de France à Châteauroux. Marc Dufond, son parrain a ainsi retracé son parcours et ses passions. Une belle soirée !

Remise de la voiture et des dons

Samedi avait lieu la remise du lot de notre action "Ma Voiture pour 1 €" chez notre partenaire Soli. L'heureux gagnant a pu repartir avec son lot, une FIAT 500 neuve. Ce fut l'occasion aussi de remettre les dons aux différents bénéficiaires décidés par notre club : - 4 000 € pour l'association Un cadeau, des sourires qui offre chaque année des jouets aux enfants se rendant au Centre Hospitalier de Châteauroux - 3 000 € pour l'association Tous Unis pour Ambre qui a pour but de financer une lourde opération de la petite Ambre à Barcelone - 2 100 € pour Hondi'cap Foot - 400 € pour aider à financer un fauteuil roulant plus autonome pour un petit garçon d'une famille de Coings. Ces moments montrent bien l'objectif du Rotary International, " Servir d'abord ". Encore un grand merci à l'ensemble de nos partenaires de nous faire confiance dans cette action.