Accéder au contenu principal

Avoir un impact grâce au Youth Exchange du Rotary.


Avoir un impact grâce au Youth Exchange du Rotary

 

Rotary Youth Exchange students visit RI World Headquarters in Evanston, Illinois, USA, during a Discover America Bus Trip in July.

Photo : Rotary International/Arnold R. Grahl
 
Lorsque Gabriela Vessani avait 12 ans, sa maman l'a envoyée passer l'été chez des amis à Pittsburgh (États-Unis).
« J'ai adoré, alors quand j'ai entendu parlé du programme Youth Exchange du Rotary, j'ai su que je voulais y participer », affirme Gabriela, une jeune membre de l'Interact de São Paulo (Brésil).
Cette année, elle a donc été accueillie par le Rotary club de Waterdown (Canada) et elle est restée avec quatre familles, l'une d'elle étant composée d'enfants adoptés de différentes régions du monde.    
« Ils avaient sept enfants alors c'était un peu fou, mais j'ai adoré, ajoute-t-elle. C'était formidable de faire la connaissance de mes frères et sœurs d'accueil et de découvrir tant de nouvelles cultures. »

Changer des vies

Gabriela et 104 autres participants au Youth Exchange ont récemment visité le siège du Rotary à Evanston dans le cadre d'un périple en bus de 31 jours à travers les États-Unis. 
Le programme Youth Exchange du Rotary permet depuis les années 20 à des jeunes de 15 à 19 ans de découvrir de nouveaux modes de vie. Les participants deviennent ainsi des ambassadeurs de leur culture et ils peuvent rester en échanges pour des périodes pouvant couvrir une année scolaire. Avec les familles d'accueil, ils participent à la construction de la paix dans le monde et favorisent la compréhension mutuelle, l'un des six axes stratégiques du Rotary. 

Un intérêt pour les clubs

Mike Lubelfeld est directeur d'une école primaire et membre du Rotary club de Deerfield (États-Unis). Il a passé plusieurs semaines à organiser un échange au cours duquel son club devait accueillir son premier participant Youth Exchange en plus de 20 ans. En août, Leo, un jeune Indonésien de 17 ans, était donc chaleureusement accueilli à l'aéroport par un groupe de membres du club.  
« Nous commençons juste dans le programme, mais c'est déjà très enthousiasmant, affirme-t-il. Travailler avec des jeunes du monde entier est la meilleure façon de bâtir l'avenir. Le fait que notre club puisse participer aux échanges de jeunes est une opportunité qui va être intéressante pour Leo comme pour nos membres. »

Renforcer la confiance en soi 

Un ami de la famille de Varda Shah leur a demandé d'accueillir un jeune pour un échange il y a deux ans à Mumbai (inde). Au début, ils hésitaient un peu.
« On se demandait comment ça allait se passer avec un jeune Allemand qu'on ne connaissait pas, se rappelle Varda. Mais on a finalement décidé de se lancer et je n'aurais jamais imaginé pouvoir devenir aussi proche de quelqu'un en seulement trois mois. On est maintenant en contact via Skype et les réseaux sociaux et on va le rester. »
Varda a ensuite décidé qu'elle aussi voulait vivre l'expérience d'un échange. Elle est donc restée avec trois familles d'accueil à New York avec lesquelles elle a découvert le camping, les barbecues avant les matchs de football américain et le hockey sur glace. Mais le plus grand changement s'avère être sa confiance en elle.   
« Avant, je n'aurais jamais été capable de discuter avec quelqu'un que je ne connaissais pas, dit-elle. Maintenant, je ne suis plus comme ça. Je suis plus ouverte et j'ai gagné en maturité. »

S'ouvrir aux autres 

Juliana Kinnlof a décidé de suivre l'exemple de sa sœur ainée et de participer au programme Youth Exchange. Elle a ainsi été accueillie par deux familles de membres du Rotary Club de Newtown (États-Unis) où elle a appris à s'ouvrir aux autres et à accepter les différences. 
« Rencontrer des jeunes du monde entier m'a appris à ne pas juger les autres pour leurs différences, affirme-t-elle. J'ai aussi beaucoup gagné en confiance. »

Grandir

Minerva Lopez Martinez a été accueillie au Canada par le Rotary club de Simcoe. Certains de ses amis en Espagne n'ont pas voulu participer à un échange de peur de perdre une année scolaire, mais son point de vue est bien différent. 
« Vous avez toute votre vie pour aller à l'école et apprendre, mais vous n'avez qu'une seule occasion de participer à un échange, déclare-t-elle. J'ai participé à cet échange pour vaincre ma timidité et maintenant je n'ai plus peur de tenter de nouvelles choses ou de parler aux gens que je ne connais pas. J'ai beaucoup changé. » 
Découvrir comment
En savoir plus sur les expériences des 

Actualités du Rotary
1-Sep-2015

 


Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Echange de Fanion avec Villeneuve-lès-Avignon...

Jocelyne Breuzin, première "Femme Rotarienne" au sein de notre Club, fut aussi la marraine de notre ami Didier Giovannini, Directeur d'Enedis, qui a l'issue de sa carrière professionnelle , a rejoint sa belle région d'Avignon.  Rotarien dans l'âme, Didier n'a pas tardé à rejoindre un autre club, celui de Villeneuve-lès-Avignon. Et c'est à l'occasion de son intronisation qu'il invitait sa marraine, Jocelyne. Cette présence fut d'autant plus remarquable que ce club ne compte pas à ce jour de femmes dans ses rangs. Ce fut bien sûr, l'occasion d'un échange de fanions et c'est ainsi qu' hier soir, Jocelyne nous présentait le fanion du Club de Villeneuve-lès-Avignon.   

Bienvenue à Pascale !

Le lundi 2 avril, notre club recevait Florence Chaumette, Présidente du Club Châteauroux Doyen, Philippe Simonet, membre, et Bruno Pierry, Président du Club Châteauroux George Sand. Ce fut l'occasion de leur faire découvrir nos différentes actions et d'échanger le temps d'un dîner. Nous avons aussi sceller la fusion de nos 3 clubs (poisson d'avril !!). Cette soirée fut aussi un beau moment puisque le club a accueilli une nouvelle membre en la personne de Pascale Phal, directrice de la Banque de France à Châteauroux. Marc Dufond, son parrain a ainsi retracé son parcours et ses passions. Une belle soirée !

Remise de la voiture et des dons

Samedi avait lieu la remise du lot de notre action "Ma Voiture pour 1 €" chez notre partenaire Soli. L'heureux gagnant a pu repartir avec son lot, une FIAT 500 neuve. Ce fut l'occasion aussi de remettre les dons aux différents bénéficiaires décidés par notre club : - 4 000 € pour l'association Un cadeau, des sourires qui offre chaque année des jouets aux enfants se rendant au Centre Hospitalier de Châteauroux - 3 000 € pour l'association Tous Unis pour Ambre qui a pour but de financer une lourde opération de la petite Ambre à Barcelone - 2 100 € pour Hondi'cap Foot - 400 € pour aider à financer un fauteuil roulant plus autonome pour un petit garçon d'une famille de Coings. Ces moments montrent bien l'objectif du Rotary International, " Servir d'abord ". Encore un grand merci à l'ensemble de nos partenaires de nous faire confiance dans cette action.