jeudi 21 mai 2015

Le Rotary et la Paix

Témoignage : le rôle du Rotary dans la construction de la paix

 

Selon Michael Olawale-Cole, philanthrope et hommes d’affaires nigérian, il est  impossible de saisir la portée du Rotary sans imaginer ce que le monde serait aujourd’hui sans lui. « Que dire des millions de personnes dont les vies ont été transformées ou des millions d’enfants qui auraient été paralysés ou tués par la polio sans l’engagement du Rotary ? Qui d'autre aurait pu obtenir de tels résultats ? », affirme Michael, membre du club d'Isolo depuis 1980.
Porté par cette conviction, Michael devient très vite un généreux donateur. En octobre 2013, il fait son entrée avec son épouse Adebola dans le , qui honore ceux dont les dons à la Fondation dépassent 250 000 dollars. Le couple soutient également la Fondation au travers de son fonds de dotation Chief Michael Olawale-Cole en faveur des .
« Notre monde est confronté aujourd’hui à d’immenses problèmes – insuffisance des systèmes sanitaires, manque d'infrastructures, problèmes éthiques, conflits armés – notamment dans les pays en développement. Le Rotary a déjà apporté de nombreuses réponses, mais nous devons continuer », ajoute Michael, qui considère les efforts en faveur de la paix et de  comme le plus grand défi actuel. Pour lui, les violences au Moyen-Orient, les tensions ethniques entre l'Ukraine et la Russie, mais aussi Boko Haram dont la brutalité sans nom terrorise les populations dans la partie nord de son pays sont autant de raisons de la pertinence de l’action du Rotary en faveur de la paix et la nécessité d’intensifier nos efforts pour cette cause.   
« Nous devons étendre notre Outre les connaissances que nos diplômés mettent à profit dans le monde après leurs études, ils incarnent l’idéal d’intégrité du Rotary. Il est quasiment impossible d'assurer l'accès à l'éducation, à l'eau potable et à des soins de santé dans les zones instables. Les populations doivent d'abord se sentir en sécurité. Pour ma part, la paix dans le monde devrait  être notre priorité absolue pour les prochaines années. »
Pour Michael, soutenir la Fondation est une obligation morale : « Je me dois de rendre un peu de ce que j'ai reçu. J'ai eu beaucoup de chance », explique Michael, qui a fondé plusieurs entreprises d'assurance, de voyages et de consulting, ainsi qu'une société pétrolière. « J’ai une confiance totale dans notre organisation. Chaque dollar versé est dépensé avec . Les subventions du Rotary vont précisément là où elles sont le plus utiles. Pour moi, c'est le point fort de cette organisation. »
Dans le district 9110, qu'il a dirigé de 2005 à 2006, Michael a veillé à l'aboutissement d'un centre du Rotary à Lagos et lancé l'installation de plus de 80 puits d'eau potable. Son district s'est aussi distingué en se hissant au premier rang des contributions par membre en faveur de la Fondation dans sa région.
Pour le gouverneur actuel, Dr Aloysius Balogun, qui connaît Michael depuis plus de vingt ans : « Il est notre modèle à tous.  Michael est très respecté dans le pays en raison de son travail au Rotary et son œuvre de philanthrope. Sa générosité et sa détermination à voir la Fondation grandir en font un véritable atout pour l’organisation. »
Et Michael Olawale-Cole de conclure : « Le Rotary est la meilleure chose qui me soit arrivée. J'ai un grand respect pour ses valeurs. Donner pour cette grande cause n'est pas une fin en soi ; mon souhait est d’encourager tous les membres du Rotary à en faire de même. Et je suis convaincu que le Rotary a n'a pas encore vu son heure de gloire. »




Actualités du Rotary
19-May-2015

 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire