Accéder au contenu principal

Le Rotary et la Paix

Témoignage : le rôle du Rotary dans la construction de la paix

 

Selon Michael Olawale-Cole, philanthrope et hommes d’affaires nigérian, il est  impossible de saisir la portée du Rotary sans imaginer ce que le monde serait aujourd’hui sans lui. « Que dire des millions de personnes dont les vies ont été transformées ou des millions d’enfants qui auraient été paralysés ou tués par la polio sans l’engagement du Rotary ? Qui d'autre aurait pu obtenir de tels résultats ? », affirme Michael, membre du club d'Isolo depuis 1980.
Porté par cette conviction, Michael devient très vite un généreux donateur. En octobre 2013, il fait son entrée avec son épouse Adebola dans le , qui honore ceux dont les dons à la Fondation dépassent 250 000 dollars. Le couple soutient également la Fondation au travers de son fonds de dotation Chief Michael Olawale-Cole en faveur des .
« Notre monde est confronté aujourd’hui à d’immenses problèmes – insuffisance des systèmes sanitaires, manque d'infrastructures, problèmes éthiques, conflits armés – notamment dans les pays en développement. Le Rotary a déjà apporté de nombreuses réponses, mais nous devons continuer », ajoute Michael, qui considère les efforts en faveur de la paix et de  comme le plus grand défi actuel. Pour lui, les violences au Moyen-Orient, les tensions ethniques entre l'Ukraine et la Russie, mais aussi Boko Haram dont la brutalité sans nom terrorise les populations dans la partie nord de son pays sont autant de raisons de la pertinence de l’action du Rotary en faveur de la paix et la nécessité d’intensifier nos efforts pour cette cause.   
« Nous devons étendre notre Outre les connaissances que nos diplômés mettent à profit dans le monde après leurs études, ils incarnent l’idéal d’intégrité du Rotary. Il est quasiment impossible d'assurer l'accès à l'éducation, à l'eau potable et à des soins de santé dans les zones instables. Les populations doivent d'abord se sentir en sécurité. Pour ma part, la paix dans le monde devrait  être notre priorité absolue pour les prochaines années. »
Pour Michael, soutenir la Fondation est une obligation morale : « Je me dois de rendre un peu de ce que j'ai reçu. J'ai eu beaucoup de chance », explique Michael, qui a fondé plusieurs entreprises d'assurance, de voyages et de consulting, ainsi qu'une société pétrolière. « J’ai une confiance totale dans notre organisation. Chaque dollar versé est dépensé avec . Les subventions du Rotary vont précisément là où elles sont le plus utiles. Pour moi, c'est le point fort de cette organisation. »
Dans le district 9110, qu'il a dirigé de 2005 à 2006, Michael a veillé à l'aboutissement d'un centre du Rotary à Lagos et lancé l'installation de plus de 80 puits d'eau potable. Son district s'est aussi distingué en se hissant au premier rang des contributions par membre en faveur de la Fondation dans sa région.
Pour le gouverneur actuel, Dr Aloysius Balogun, qui connaît Michael depuis plus de vingt ans : « Il est notre modèle à tous.  Michael est très respecté dans le pays en raison de son travail au Rotary et son œuvre de philanthrope. Sa générosité et sa détermination à voir la Fondation grandir en font un véritable atout pour l’organisation. »
Et Michael Olawale-Cole de conclure : « Le Rotary est la meilleure chose qui me soit arrivée. J'ai un grand respect pour ses valeurs. Donner pour cette grande cause n'est pas une fin en soi ; mon souhait est d’encourager tous les membres du Rotary à en faire de même. Et je suis convaincu que le Rotary a n'a pas encore vu son heure de gloire. »




Actualités du Rotary
19-May-2015

 

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Echange de Fanion avec Villeneuve-lès-Avignon...

Jocelyne Breuzin, première "Femme Rotarienne" au sein de notre Club, fut aussi la marraine de notre ami Didier Giovannini, Directeur d'Enedis, qui a l'issue de sa carrière professionnelle , a rejoint sa belle région d'Avignon.  Rotarien dans l'âme, Didier n'a pas tardé à rejoindre un autre club, celui de Villeneuve-lès-Avignon. Et c'est à l'occasion de son intronisation qu'il invitait sa marraine, Jocelyne. Cette présence fut d'autant plus remarquable que ce club ne compte pas à ce jour de femmes dans ses rangs. Ce fut bien sûr, l'occasion d'un échange de fanions et c'est ainsi qu' hier soir, Jocelyne nous présentait le fanion du Club de Villeneuve-lès-Avignon.   

Bienvenue à Pascale !

Le lundi 2 avril, notre club recevait Florence Chaumette, Présidente du Club Châteauroux Doyen, Philippe Simonet, membre, et Bruno Pierry, Président du Club Châteauroux George Sand. Ce fut l'occasion de leur faire découvrir nos différentes actions et d'échanger le temps d'un dîner. Nous avons aussi sceller la fusion de nos 3 clubs (poisson d'avril !!). Cette soirée fut aussi un beau moment puisque le club a accueilli une nouvelle membre en la personne de Pascale Phal, directrice de la Banque de France à Châteauroux. Marc Dufond, son parrain a ainsi retracé son parcours et ses passions. Une belle soirée !

Remise de la voiture et des dons

Samedi avait lieu la remise du lot de notre action "Ma Voiture pour 1 €" chez notre partenaire Soli. L'heureux gagnant a pu repartir avec son lot, une FIAT 500 neuve. Ce fut l'occasion aussi de remettre les dons aux différents bénéficiaires décidés par notre club : - 4 000 € pour l'association Un cadeau, des sourires qui offre chaque année des jouets aux enfants se rendant au Centre Hospitalier de Châteauroux - 3 000 € pour l'association Tous Unis pour Ambre qui a pour but de financer une lourde opération de la petite Ambre à Barcelone - 2 100 € pour Hondi'cap Foot - 400 € pour aider à financer un fauteuil roulant plus autonome pour un petit garçon d'une famille de Coings. Ces moments montrent bien l'objectif du Rotary International, " Servir d'abord ". Encore un grand merci à l'ensemble de nos partenaires de nous faire confiance dans cette action.